Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

Informations Languedoc-Nord

Exposition au Musée de l'Armée

- jusqu'au 28 janvier -

Des photos prises par notre membre héritier Edouard ELIAS, petit-fils de notre regretté camarade, le colonel DUNAUD, décédé il y a peu, figurent dans cette exposition

Le dossier de presse

Le lien sur le musée de l'Armée

Le lien sur le site de l'exposition


ASSEMBLEE  GENERALE  D.P.L.V LANGUEDOC-NORD LE 11 MARS 2017

Le Président  ROBARDEY accueille et remercie les participants d’être venus aussi nombreux. Il se félicite de voir de nombreuses dames parmi l’assistance et, constatant que le quorum permettant de siéger utilement et légalement est atteint, déclare solennellement ouverte l’assemblée générale 2017 des D.P.L.V du Languedoc-Nord..

Cette assemblée générale est placée sous la présidence du Général NICOLAS qui est attendu en gare par le Général DANTON.

Le président salue les invités, le Colonel BAFFIE, Président de la Section des Bouches du Rhône et le Président NOËL, Président de la Section de Savoie.

I Rapport moral

L’Assemblée salue la mémoire des adhérents qui nous ont quittés depuis la dernière assemblée générale, et qui sont au nombre de huit.

  • le Lieutenant-Colonel Jean-François CLAVEL qui avait  participé aux combats des Maquis puis à  la campagne de la Libération 1944/45 ;
  • le Médecin Colonel René CLECH qui avait fait la campagne 39/40 avant d’être, médecin d’active, envoyé en mission en captivité pour remplacer les médecins de réserve capturés en 39/40 qui, eux, étaient libérés pour revenir soigner la population française. Il retournera ensuite en Allemagne, mais comme occupant cette fois, avant de conduire une longue carrière civile ;
  • Jean-Pierre MEROLI qui avait, lui aussi, connu les Maquis puis la déportation ;
  • Le Colonel Jean-Marie DUNAUD, le maître d’œuvre de notre bulletin. Il avait lui aussi connu les combats du Maquis, la campagne de France  puis  l’Indochine et  l’Algérie ;
  • Le Colonel Jean TRAMONI qui avait participé aux combats d’Algérie et aux Opérations Extérieures ;
  • Le Maréchal des logis-Chef Roger SCIACALUGA de la Gendarmerie qui avait participé aux campagnes d’Algérie, de Tunisie et aux  Opérations Extérieures ;
  • Le Lieutenant-Colonel Pierre LEGRIS  qui était un ancien de Corée, d’Indochine, d’Algérie et des OPEX ;
  • Et enfin le Maître Fusiller Georges CORNU, disparu plus récemment en 2017, qui avait connu l’Indochine, le Maroc, l’Algérie, En l’entendant évoquer ses mémoires, on ne pouvait que voir défiler les images du Crabe Tambour puisqu’il était patron de l’une de ces vedettes armée intervenant sur les rivières d’Indochine.

L’assemblée observe une minute de silence en la mémoire  de ces huit disparus.

Puis, sont rapidement présentés - et accueillis pour ceux qui sont présents – les neuf nouveaux adhérents. Parmi eux, deux épouses de camarades disparus l’année précédente, qui ont tenu à perpétuer la mémoire de leur mari : Mesdames TRAMONI et SCIACALUGA sont maintenant parmi nous à titre de Membres Héritiers.

Les nouveaux arrivants sont à leur tour présentés : Le Lieutenant-Colonel Michel ROGOVITZ, l’Adjudant-Chef Jean-Pierre VIRE qui est présent, Louis ARNAUD, Patrick KJAN, Michel COMTOUR (également présent), René MARTINEZ et le Général André SOUBIROU que tout le monde connaît et qui, déjà responsable de plusieurs associations, a néanmoins tenu à manifester sa solidarité et sa sympathie aux DPLV .

Les effectifs de la Section qui étaient de 108 en septembre 2015, étaient de 102 en décembre 2016. Depuis cette date il y a eu quelques évolutions : un ou deux Légionnaires nous ont rejoint, d’autres ont changé de Section puisqu’ils déménageaient et un légionnaire a jugé préférable de se désister puisque son grand âge l’empêchait de participer à quoi que ce soit.

Il apparaît nécessaire de poursuivre une politique de recrutement sélective, sans désemparer puisque les choses de la nature étant ce qu’elles sont et les règles d’avancement bien connues, notre effectif va fondre au soleil si nous ne complétons pas les rangs au fur et à mesure de nos pertes.

Voici pour le bilan général mais pour l’instant le chiffre est stable et la participation à l’assemblée générale paraît assez satisfaisante.

Puis, faisant un aparté, le Président invite les sociétaires à tenir informé le secrétariat de tout changement d’adresse (adresses mail en particulier) et de toute promotion dans les ordres nationaux.

Pour le reste de ce rapport moral, le Président renvoie à l’Editorial du dernier bulletin et rappelle que, si les attaques contre la Légion d’Honneur n’ont pas été plus marquantes cette année que les années précédentes, il faut néanmoins déplorer l’apparition d’une décoration citant en exemple ceux qui n’ont d’autre mérite que de s’être trouvé par le plus grand des hasards au mauvais endroit au mauvais moment. Le rang hiérarchique conféré à cette médaille des Victimes du terrorisme, immédiatement après les Ordres Nationaux, sous prétexte qu’elle est décernée par le Président de la République, la place bien avant les Croix de Guerre, les Croix de la Valeur Militaire, la Médaille des blessés au combat,  toutes décorations qui exigent des récipiendaires qu’ils aient posé au moins un acte au service de la France. Les associations d’Anciens combattants ont fait part de notre désagrément à ce sujet. Mais l’électorat que nous représentons, alors que par la force des choses nous sommes de moins en moins nombreux, pèse relativement peu face à d’autres électorats qui arrivent en nombre sur le marché.

Il n’empêche, il appartient aux membres de la Légion d’Honneur et particulièrement aux D.P.L.V de témoigner. Non de s’impliquer politiquement mais de témoigner, de dire ce que nous sommes, ce que nous avons fait et pourquoi nous l’avons fait. Pour cela, il y a plusieurs possibilités :

  • il y a le bulletin que nous distribuons de manière bisannuelle, il y a encore quelques numéros 12 sur la table arrière qui peuvent être récupérés par les uns ou par les autres pour être distribués autour de nous de façon à ce que nul n’en ignore. Et je dois rappeler que le Général DE TAXIS et qui a pris la relève du Colonel DUNAUD comme coordinateur du bulletin, attend avec le plus grand intérêt, et je dirais même avec impatience, tous les souvenirs que vous pourrez lui proposer. Certes, tout le monde n’a pas des qualités de rédacteur, mais le Général DE TAXIS ou d’autres, peuvent recueillir les témoignages et les mettre par écrit. Le bulletin 14 est bien avancé mais n’est pas encore complet et il faut le compléter. Et après il y aura les bulletins 15,16 etc… J’espère que nous pourrons continuer au rythme de 2 bulletins par an qui paraît bon. Cela a un coût et jusqu’à présent nous avons surfé sur la vague d’un généreux donateur. Il va falloir dans les années à venir, revenir à un équilibre financier plus normal, j’allais dire plus classique. Et alors, la question se posera de savoir si l’on fait un ou deux bulletins par an. Mais je pense que tant que nous avons la capacité, la matière à faire ce bulletin, le rythme du bulletin me parait bon. Nous allons donc sortir le numéro 14 avant l’été.
  • il y a les conférences et je sais que parmi vous un certain nombre d’adhérents font des conférences dans des établissements scolaires. Ce n’est pas toujours facile à faire parce que les enseignants ne sont pas toujours très réceptifs. Mais quand elles sont possibles, ces conférences sont extrêmement instructives pour nos jeunes qui se montrent passionnés par les témoignages que nous leur apportons, par ce que nous avons fait et par ce que nous sommes. Donc dans toute la mesure du possible il faut en faire, il faut se proposer, il faut prendre contact, pas forcément avec la hiérarchie de l’Education Nationale mais avec les professeurs, pour essayer d’aboutir.

Le Président indique ensuite qu’il a reçu l’invitation - hélas habituelle -  à assister à la cérémonie du 19 mars, à laquelle il ne se rendra pas, et le drapeau non plus. Il saisit l’occasion, rappelant une regrettable déclaration faite récemment à Alger par un postulant aux charges de Président de la République, de dire solennellement,  en présence de  Monsieur Ahmed BOUALEM membre associé, que s’il y a eu un crime contre l’humanité en Algérie, il  n’a pas été commis par la France, il a été commis contre les Harkis, contre les familles des Harkis, avec l’abandon de la France c’est certain,  mais il a été commis par le F.L.N.  Et le Président prie monsieur BOUALEM de bien vouloir transmettre aux familles et aux descendants de Harkis, toute la sympathie et la fidélité des DPLV.

Puis, le président l’ayant soumis à l’approbation de l’assemblée générale,  le rapport moral est adopté.

Ensuite est présenté le rapport financier pour l’année 2016 qui est adopté

II Composition du Bureau

Le bureau se composait au jour de l’assemblée générale  :

  • d’un Président : le Colonel ROBARDEY (ici avec le Général NICOLAS)

gal nicolas et  pdt robardey

  • d’un Secrétaire Général :Monsieur Pierre LANVERS l’ancien Président, ce qui permettait une passation des consignes en souplesse,

dumazer et pdt lanvers

  • du Trésorier : Denis HERBERT,

denis herbert

  • du coordinateur de bulletin qui était le Colonel DUNAUD jusqu’à cet été et qui est maintenant le Général DE TAXIS qui exerce par ailleurs la fonction de vérificateur aux comptes ;

gal de taxis et gerard copier

  • du Porte-drapeau : Robert SAUVAGE,
robert sauvagedrapeau

1°) Il s’avère nécessaire de faire assister le secrétaire général dans sa tâche complexe au moyen par un secrétaire un appel à candidature a été lancé auquel a répondu notre ami Jean Charles DUMAZER ici présent, qui s’est porté volontaire et que nous remercions (applaudissement). Il contribuait déjà depuis des années à la bonne marche des Assemblées Générales de l’Association, et c’est tout naturellement qu’il va continuer à travailler sur d’autres chapitres de l’Association avec notre Secrétaire Général Pierre LANVERS.

2°) Ensuite, il était nécessaire de renouveler le poste de « Dame d’Entraide ». A la lecture des réponses qui nous sont faites aux convocations de l’Assemblée Générale, un certain nombre d’adhérents font état de certaines difficultés de tous ordres, dont le bureau n’avait pas toujours connaissance. Il apparait donc que les fonctions de Dame d’Entraide devaient être assurées au sein d’une Association telle que la nôtre de façon à garder le contact avec les personnes en difficulté pour éviter qu’elles perdent le contact avec l’association. L’appel à volontaire a là aussi été fructueux, puisque Madame DE LA BROSSE, ici présente, qui a d’ailleurs exercé cette fonction au sein de la section du Vaucluse dans le passé, s’est portée volontaire pour reprendre cette fonction au sein de notre Association. 

3°) Un appel à volontaire avait été lancé pour assurer les fonctions de Webmaster, c’est à dire assurer le fonctionnement d’un éventuel site internet qui aurait été ouvert par la section .ou d’un poste web. Plusieurs possibilités étaient ouvertes :

- la section pouvait construire son propre site web et mettre en place un système de communication comprenant ses bulletins et toute communication jugée utile Cela a un coût et demande des compétences extrêmement pointues ;

. ouvrir une page « Languedoc-Nord sur le site national  D.P.L.V, mais là aussi il faut que quelqu’un s’en occupe et suivre cela de près. Je n’ai pas eu d’appel à volontaire mais aujourd’hui, l’Amiral SCHMÜCKEL notre adhérent, notre compagnon qui est par ailleurs le Président de la Société de La Légion D’Honneur du Gard, vient de nous faire une proposition.

La parole est alors donnée à l’Amiral SCHMÜCKEL :

Bonjour. Au niveau de la section du Gard de la S.M.L.H.30, grâce à deux de nos sociétaires qui nous ont rejoint il y a déjà deux ou trois ans, et qui sont de très haut niveau en matière d’informatique, puisque l’un des deux que je connais personnellement a été à l’origine de la gestion informatisée du personnel de la Marine à son époque et d’autres établissements militaires que je tairai par discrétion ; c’est vous dire le niveau d’informatique de ce personnage. Il nous a créé le site S.M.L.H.30, site ouvert au public. A part cela, il a créé d’autres choses au profit de la S.M.L.H. Je peux vous proposer ceci si vous le souhaitez et sans aucune retenue, puisqu’une grande partie de nos membres ici D.P.L.V sont aussi membres S.M.LH : si vous avez des articles historiques, des souvenirs, je peux très bien en faire passer sur notre site S.M.L.H.30, si vous le voulez, cela peut se faire. Je peux regarder aussi,  éventuellement et c’est une proposition que je vous soumets là, pour faire fonctionner la part du site D.P.L.V, voir si on a chez nous quelqu’un qui techniquement, accepterait d’en prendre la charge. Je ne vous garantie pas le résultat mais je peux vous garantir que j’essaierai. En attendant, si vous les souhaitez, des articles tels que ceux qui paraissent dans votre bulletin, pour des articles souvenir avec photos par exemple qu’il est facile de mettre en ligne, le logiciel dont je dispose me permet moi-même de mettre en ligne, c’est moi qui mettrai en ligne tout ce que vous souhaiteriez, on pourrait régler ça entre nous,  en regardant les spécificités techniques de ce que vous voulez mettre en ligne.

L’assemblée remercie l’Amiral  SCHMÜCKEL de cette proposition qui sera examinée avec la plus grande attention par le bureau

Le Président ayant mis sa composition aux voix, le bureau de la section Languedoc-Nord des DPLV  est élu dans la composition suivante pour l’exercice 2017-2018 :

  • Président : Colonel ROBARDEY ;
  • Secrétaire Général : Jean-Charles DUMAZER ;
  • Secrétaire  Doyen : Monsieur Pierre LANVERS ;
  • Trésorier : Denis HERBERT ;
  • Coordinateur de bulletin et responsable de la communication: Général DE TAXIS DU POET ;
  • Vérificateur aux comptes : Général DE TAXIS DU POET ;
  • Dame d’Entraide : Madame DE LA BROSSE ;
  • Porte-drapeau : Robert SAUVAGE,
  • Porte-drapeau suppléant : André

III. Intervention du Président National

Remerciant le Général Nicolas d’avoir bien voulu faire le déplacement depuis Paris, le président ROBARDEY lui propose de prendre la parole.

Général NICOLAS (Président National) : « J’avais prévu essentiellement de m’adresser à Monsieur LANVERS, si vous permettez que je pourrais appeler « Président » puisque en fait vous avez ressuscité et puis présidé la section Languedoc-Nord pendant plus de 15 ans. Moi, je suis un tout jeune D.P.L.V car j’ai appris leur existence par hasard au cours d’une réunion des anciens élèves de l’école de l’air, j’étais déjà à la retraite et je regrette de ne pas avoir pu faire votre connaissance depuis que j’ai été nommé Président National (cela fait  an et quelques mois). Donc je n’ai pas eu le plaisir de faire votre connaissance avant, mais j’ai souvent entendu parler de vous parce que vous êtes une célébrité au sein des D.P.L.V, célébrité je dirais pour trois raisons : d’abord à ce qu’on m’a dit pour votre forte personnalité, qui ne laisse pas indifférent, deuxièmement, pour avoir donc présidé pendant longtemps cette Section et surtout avoir réussi à augmenter les effectifs jusqu’à presque une centaine alors que parallèlement dans le même temps les sections se plaignent de la diminution de leurs effectifs et donc de l’augmentation inexorable de la moyenne d’âge. Et puis la troisième raison, c’est  la façon élégante et efficace par laquelle vous avez transmis les pouvoirs à Michel ROBARDEY. Et j’insiste là-dessus parce que malheureusement dans beaucoup de sections, nous sommes mis devant le fait accompli au moment du décès brutal d’un Président. Voilà ce que je tenais à vous dire, je vais vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour les D.P.L.V. Je dirais que grâce à vous, et grâce à des hommes comme vous, l’Association peut continuer à porter la valeur et les traditions qui ont été exprimées par le Capitaine Dartois en 1927 lorsqu’il a créé les D.P.L.V. « Nous pouvons résister aussi et nous avons résisté à plusieurs tentatives d’assassinats menées par certains grands chanceliers mais maintenant la route est claire et je dis très clairement que nous pouvons et nous devons marcher la main dans la main avec la S.M.L.H.

Merci encore Monsieur le Président de tout ce que vous avez fait, merci au nom de tous les D.P.L.V. »

Réponse du Président LANVERS :  « Monsieur le Président, vous me comblez de gêne en me donnant autant de qualités mais dans le fond je n’ai fait que des choses simples parce que les D.P.L.V, c’est une espèce de « religion ». Après avoir connu les combats, après avoir en quelque sorte risqué la mort, au nom de la France, de leur patrie, maintenant c’est une famille dans laquelle on se sent tous heureux, on se sent tous solidaires, on se sent tous les uns et les autres, chaleureux. Et alors maintenant, petit à petit les rangs s’amenuisent mais nous avons constaté que notre section attire encore des gens et nous en avons des exemples qui vont se matérialiser prochainement : un Général important de la région qui va venir chez nous.  Notre section arrive à compenser un petit peu les départs hélas, à cause de la vieillesse. Merci Monsieur le Président d’avoir fait le déplacement pour nous, nous y sommes très sensibles et vous en remercions infiniment ».

Après avoir proposé à la l’assistance de saisir l’occasion de poser d’éventuelles questions au Président national, clôturant la partie protocolaire de l’Assemblée Générale, le Président ROBARDEY donne la parole à  notre adhérent l’Ambassadeur et ministre plénipotentiaire JEANTELOT qui a accepté d’animer une causerie très attendue. Il est rendu compte par ailleurs de cette intervention.

Vous êtes ici : Accueil Sections Section Languedoc-Nord Informations Languedoc-Nord